Communauté d'Agglomération de Marne et Gondoire
Aménagement, Nous connaître

Acte de naissance du nouvel hôpital de Jossigny

De gauche à droite : Frédéric Mac Kain , sous-préfet de l'arrondissement de Torcy, Michel Chartier, président de Marne et Gondoire, Martine Ladoucette, directrice générale, Patrice Pagny, président du conseil d'administration, Claude Evin ,directeur de l'Agence régionale de santé, le docteur Patrick Frémont, président de la commission médicale d'établissement
De gauche à droite : Frédéric Mac Kain , sous-préfet de l'arrondissement de Torcy, Michel Chartier, président de Marne et Gondoire, Martine Ladoucette, directrice générale, Patrice Pagny, président du conseil d'administration, Claude Evin ,directeur de l'Agence régionale de santé, le docteur Patrick Frémont, président de la commission médicale d'établissement
  • Une chambre de la maternitéUne chambre de la maternité
  • L'entrée, 2-4 cours de la GondoireL'entrée, 2-4 cours de la Gondoire
  • Vue de synthèseVue de synthèse
  • Depuis la RD 231Depuis la RD 231

 Depuis le 19 novembre le centre hospitalier de Lagny est en cours de transfert à Jossigny (voir le calendrier détaillé du déménagement).

Le 29 novembre la direction de l’hôpital donnait une conférence de presse pour le lancement de l’activité sur le nouveau site, en compagnie du directeur de l’agence régionale d’hospitalisation Claude Evin. La date a été choisie pour son caractère symbolique : il s’agissait du jour où les premiers cris des nouveaux nés ont retenti au premier étage. Le début d’une longue série puisque la maternité est prévue pour plus de 3000 accouchements par an.

Michel Chartier, président de Marne et Gondoire, était présent pour le lancement de ce nouvel équipement de santé sur le territoire de la communauté d’agglomération.  Marne et Gondoire, au titre de sa compétence aménagement prépare les conséquences de ce transfert depuis 2008, lorsque la décision fut prise par les autorités de santé de déménager l’hôpital à Jossigny.

Les études et la concertation pour réaménager les 10 hectares du site Saint-Jean à Lagny sont bien avancées. Si l’ensemble de l’hôpital est transféré sur le site de Jossigny,  l’EPHAD (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) et les activités ambulatoires de pédopsychatrie (hôpital de jour et CATTP) ont en revanche vocation à rester sur la commune de Lagny. Marne et Gondoire intervient auprès des différents partenaires pour les inclure dans un véritable pôle de santé de proximité incluant également un centre d’imagerie et une maison de santé permettant de consulter un médecin.


Important : le 12 décembre 2012 à partir de 3h00 LES URGENCES sont transférées à Jossigny.

 

Ce qui va changer pour vous : 

UNE CAPACITE D’HOSPITALISATION RENFORCEE

Le changement de localisation et la modernisation permettent une extension progressive des capacités d’hospitalisation pur certaines activités spécifiques, telles que : l’aval des urgences et l’hospitalisation programmée en médecines interne et spécialisées ; la réanimation polyvalente ; la cardiologie et les soins intensifs de cardiologie ; la gynécologie obstétrique ; la chirurgie polyvalente ambulatoire pluri-disciplinaire.

Le nouvel hôpital dispose d’ores et déjà d’une capacité de 426 lits et places court séjour MCO (12 lits et places de plus que jusqu’alors à Lagny) auxquels s’ajoutent 115 lits pour les unités de psychiatrie sectorielle et inter-sectorielle. 2 années après l’ouverture, une augmentation de 36 lits et places sera possible.

L’hôpital représente au total 73 500 m2 de serface au sol pour 585 lits et places en capacité cible dont : 7 salles de bloc polyvalentes équipées à l’ouverture, 1 salle de césarienne, 7 salles de naissance.

En termes de Personnel : 1669 équivalents temps plein de personnel non médical sont 1174 soignants. 226 équivalents temps plein personnels médical seniors plus 35 internes et 22 étudiants par an.

Le bâtiment de l’hôpital répond au référentiel Haute qualité environnementale et a fait l’objet d’efforts particuliers pour la qualité de l’air et de l’eau.

AMELIORER LA QUALITE DE SERVICE AU PATIENT

Les objectif sont : 

  • l’amélioration du confort hôtelier avec une très grande majorité des chambres à un lit (416 chambres sur un total de 460 chambres) toutes équipées de douche et de sanitaires, d’un dispositif modulaire de rafraîchissement en cas de forte chaleur, d’éclairage et d’occultation des baies vitrées.
  • la qualité et la rapidité des explorations diagnostiques et traitements associés rendues possibles par l’acquisition de nouveaux équipements : nouvelle IRM dédiée à l’hôpital, doublement du parc des scanners dont un dédié aux urgences et aux hospitalisations, nouvelle salle d’imagerie vasculaire et de rythmologie interventionnelle.
  • la simplification du parcours du consultant au sein de l’hôpital.
  • la facilité de l’accès à la prise de rendez-vous pour les consultations externes.
  • la réduction des délais d’attente pour les consultations aux urgences suivies d’une éventuelle hospitalisation.
  • la limitation des transferts internes d’un service à l’autre.
  • l’accélération de la remise au patient et au médecin traitant du compte rendu de sortie d’hospitalisation.

 

DEVELOPPER LES ACTIVITES CLINIQUES

Renforcer : 

L’aval des urgences médicales et chirurgicales

...pour répondre à l’augmentation prévisible du nombre de passage aux urgences (63 000 par an jusqu’à présent sur le site de Lagny).

La prise en charge des pathologies cardiaques 

Déjà très soutenue sur le site de Lagny, elle va pouvoir se développer avec 4 lits de soins intensifs supplémentaires et le renouvellement qualitatif du plateau technique : IRM cardiaque, coroscanner, salle de ryhtmologie interventionnelle et salle vasculaire neuves, 2 salles de coronographie.  Ainsi le service va pouvoir accentuer l’offre de soins dans les 3 spécialités qui font sa notoriété : pathologies ischémiques aiguës et programmées, pathologies du rythme, pathologies vasculaires.

La prise en charge médicale et chirurgicale des cancers :

  •  plateau diagnostic complet
  •  les RCP organisées par organes et permettant le regroupement des compétences médicales et chirurgicales (oncologues, médecins spécialistes, chirurgiens, radiologues, radiothérapeutes, gériatres, phamarciens…)
  • la réalisation sur site des interventions chirurgicales
  • la réalisation sur place des séances de chimiothérapie et radiothérapie
  •  une unité d’hospitalisation dédiée à l’oncologie
  • des lits dédiés aux soins palliatifs
  • l’accès aux soins supports (sur l’établissement lui-même ou via ONCOVAL). 

La pris en charge de la mère et de l’enfant

Avec 42 lits dédiés au service de maternité, 7 salles de naissance ainsi qu’une salle de césarienne, adossée au bloc opératoire central, et un équipement de 15 lits de néonatologie et néonatologie soins intensifs, la nouvelle maternité (de niveau 2B)  pourra dès l’ouverture dépasser le seuil annuel des 3000 accouchements en toute sécurité et confort hôtelier pour les mères.

En parallèle, le service de pédiatrie poursuivra la diversification de ses activités d’hospitalisation, toujours très attaché à favoriser le maintien de la relation parents-enfants pendant l’hospitalisation.

Les chirurgies spécialisées


Chirurgies spécialisées (digestive, bariatrique, orthopédique, ORL, vasculaire) couplées, pour ce qui concerne les chirurgies programmées au développement au recours au mode ambulatoire.

 

UN REGROUPEMENT AVEC LES AUTRES HOPITAUX DU SECTEUR

 Les hôpitaux de Jossigny, Meaux, Coulommiers et bientôt Jouarre se regroupent au sein du Groupement hospitalier de l’est francilien (GHEF) afin :

  • d’approfondir le fonctionnement des filières graduées de prise en charge de certaines pathologies et/ ou populations (périnatalité, neurovasculaire, cardiologie, cancérologie, gériatrie).
  • d’accentuer la spécialisation de certaines activités : l’hôpital de jossigny sera « centre recours » pour : chirurgies ORL et gynécologique cancérologiques, dermatologie, médecine infectieuse, cardiologie interventionnelle) tout en ayant en revanche besoin du centre de Meaux pour : maternité de niveau III, réanimation néonatale, chirurgie urologique cancérologique, chirurgie thoracique, chirurgie ophtamologique, hématologie, neurologie et neurologie vasculaire).
  • renforcer l’efficience des plateaux techniques diagnostiques (biologie, anatomo-phatologie, imagerie).

  

 

Communauté d'Agglomération de Marne et Gondoire
COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION
DE MARNE ET GONDOIRE

Domaine de Rentilly 1, rue de l'Etang
CS20069 Bussy Saint Martin
77 603 Marne-la-Vallée Cedex 3
Tél. : 01 60 35 43 50 - Fax : 01 60 35 43 63

Courriel :accueil@marneetgondoire.fr

http://www.marneetgondoire.fr/index.php?id=23

StratisRéalisation