Parc culturel de Rentilly

Charles Lopez (2009)

Résidence Arts Plastiques : Charles Lopez (2009)

Dans le cadre de sa troisième résidence d’artiste, le Parc culturel de Rentilly a accueilli, de février à juillet 2009, l’artiste plasticien Charles Lopez.

Fidèle à l’héritage du minimalisme américain et de l’art conceptuel, Charles Lopez développe un travail qui tend à concilier mythes populaires et culture scientifique, en l’inscrivant dans une zone inédite d’expérimentation, où idées et formes se mêlent librement.
Partant du champ de la sculpture, son travail ne s’y limite pas pour autant : il l’intègre et la déborde si nécessaire, par le biais de la vidéo, de la photo ou de tout autre médium, chaque projet étant prétexte à élargir un territoire d’action polymorphe.
La première exposition Etat des lieux qui s’est tenue du 7 mars au 3 mai 2009 a eu pour enjeu d’introduire le travail de l’artiste, et de mettre en place la feuille de route de la deuxième exposition, en regroupant des œuvres liées au paysage telles qu’Hollywood (photo, 2008), les Coordonnées de l’Inaccessible (installation, 2007) ou bien encore Mirage (dispositif évoluant avec le temps, 2007).

Pour sa seconde exposition (du 27 mai au 12 juillet 2009) HIC et NUNC (littéralement ici et maintenant), l’artiste présente les œuvres réalisées au cours de cette résidence au sein du parc.
Trois œuvres étaient à découvrir dans la salle des Trophées.
Joindre les deux bouts (2009) est le projet initiateur de cette exposition. Il s’agit d’une ligne inspirée d’un tracé de carte routière reliant deux lieux dont le point commun n’est autre que leur nom : Le bout du monde. On retrouve ici dans le titre cette polysémie chère à l’artiste et l’humour langagier qu’il place dans ses œuvres, déjà présents lors de la première exposition de Charles Lopez au Parc culturel avec l’œuvre la traversée du Désert (2007).
Puis venait Kamiyama (2009) (« montagne de papier » en japonais). Cette sculpture appelle au vertige, à une mise en abîme puisque cet amas de papier est réalisé en photocopies illustrant des centaines de montagnes différentes, photocopies froissées que l’on peut imaginer avoir été négligemment jetées, devenant ainsi montagne de montagnes.
Enfin Force Fictive (2009), paire de bottes en caoutchouc remplies d’eau et dans lesquelles tourne, à la surface, une petite bille orange, pour l’une dans un sens, pour l’autre dans l’autre sens.
Pour cette œuvre, ce sont Gustave Coriolis et son principe de force centrifuge et centripète qui sont convoqués. Une fois encore sont évoqués les problématiques de lieu et de mise en espace.
L’exposition était complétée dans le parc par la présence d’un cadre, aux dimensions d’un écran de cinéma, prêt à accueillir en clôture de l’exposition le 12 juillet 2009 le coucher du soleil.
Cet événement qui a pour nom Hic et  Nunc, 12 juillet, 20h04 (2009) a souligné très fortement cette notion de ici et maintenant, point final à cette exposition.

Parc culturel de Rentilly / Communauté d'Agglomération de Marne et Gondoire
Parc culturel de Rentilly
Domaine de Rentilly - 1 rue de l'Etang
Bussy Saint Martin - BP 29
77 607 Marne-la-Vallée Cedex 3
Tél. : 01 60 35 43 50
Courriel : parcculturelrentilly@marneetgondoire.fr

Un site de la communauté d’Agglomération Marne & Gondoire

http://www.marneetgondoire.fr/index.php?id=244

StratisRéalisation