Office du Tourisme de Marne et Gondoire
Exposition

Micro-climat : visites commentées de l'exposition

Date : Du dimanche 22 juin 2014 au dimanche 14 septembre 2014
Lieu : Parc culturel de Rentilly - 77600 Bussy-Saint-Martin

    Cette sixième édition de Micro-Climat est consacrée aux œuvres de Philippe Ramette. 
    Pour l’occasion, l'artiste internationalement reconnu, sculpteur, photographe et dessinateur, auteur d’installations surréalistes, présente dans le parc sept de ses oeuvres, qui seront sont visibles dans le parc du 22 juin au 14 septembre.

    Philippe Ramette

    Inventeur d’objets qui confrontent rationnel et irrationnel, Philippe Ramette manie le paradoxe avec talent, au cœur de ses réalisations et installations plastiques. Ses œuvres sont le reflet d’un sens très aiguisé de l’absurde et relèvent d’un imaginaire empreint d’humour, d’autodérision et d’une grande poésie.
    Il consacre une grande part de son travail à des prises de vues photographiques, qui le mettent en scène, toujours en costume sombre, dans des postures improbables et illogiques. A travers ce travail photographique, il renverse les codes et compose un univers décalé, hors du commun, propice à une expérimentation différente du monde.
    Né en 1961 à Auxerre, il vit et travaille à Paris.

    Proche de l’Orangerie

    Plongeoir 
    2014, version pour le parcours
    Bois, longueur : 160 cm – hauteur : 54 cm  – largeur : 45 cm 

    Ce Plongeoir, installé proche de l’Orangerie, est une tentative d'élévation. L’accès y est impossible, aucune échelle présente, aucune rampe ne permet de s’y rendre, évitant ainsi la chute du visiteur. On note derrière cette œuvre l’idée de faire « le grand saut », de « franchir le pas », rendue néanmoins impossible par le manque d’accès. Le corps, même s’il est absent de l’œuvre, est sous-entendu, potentiellement impliqué et mis en jeu dans un esprit de risque. 
    A travers ce Plongeoir, l’artiste interroge la pertinence des objets courants et cherche à ce que le public se projette dans la situation induite. Franchir ou non le pas qu’il nous propose ; être sur le fil, au bord, ces questionnements sont récurrents dans ses œuvres. 

    Parc à l’anglaise 

    Piercings d’arbres
    2014, versions pour le parcours
    Inox poli, diamètre anneaux : 110 cm – diamètre boules : 25 cm 

    Trois Piercings d’arbres ornent trois des arbres du parc de Rentilly. Ces œuvres poursuivent le travail de réflexion de Philippe Ramette sur le paysage. Elles apparaissent comme faisant partie d’un ensemble de « décorations » fixées sur l'architecture, dans le paysage ou bien encore les jardins, et peuvent s’apparenter à une sorte de greffe contre nature, un ornement pour arbre.
    Ces Piercings sont en fait des subterfuges, des illusions de la réalité. 


    L’Espace à culpabilité
    2014, versions pour le parcours
    Bois, hauteur : 220 cm – longueur : 100 cm – largeur : 100 cm.

    L’Espace à culpabilité engage le visiteur à venir au piquet, comme on y envoie les enfants que l’on veut punir. Néanmoins, dans ce cas, il n’y a pas d’injonction à s’y rendre, pas d’obligation. Seule la possibilité de s’y repentir doit suffire car l’œuvre doit agir comme une soupape, une représentation du repenti. 
    Sculpture minimale destinée à rester vide, cette œuvre est une réflexion sur la place de l’art dans l’espace public, entre espace ouvert et fermé. Elle souligne le paradoxe et l’incongruité de la présence d’un coin au milieu du parc.


    Le Funambule

    2014, 3ème version, adaptée pour le parcours 
    Longueur 6 m – largeur : 3 m

    Philippe Ramette dévoile avec ce Funambule tout ce que son univers si particulier contient : entre équilibre et déséquilibre, entre chute et ascension, entre apparition et disparition…
    Par sa simplicité structurelle, la sculpture retrace le parcours de l’artiste et celui qu’il veut induire chez le visiteur, à savoir un cheminement toujours sur le fil, à la limite des choses. Là encore, on peut imaginer la présence d’un corps, d’un funambule imaginaire mais dont la présence sur ce fil est impossible puisqu’inaccessible.


    L’Hésitation métaphysique (incitation à la dérive)
    2013
    Métal peint, hauteur : 450 cm – largeur : 50 cm 

    Cette installation est une série de panneaux signalétique vierges de toute information, rendant très énigmatique leur présence. Elle est une invitation à se perdre dans le parc, à poursuivre le cheminement avec un sentiment d’incertitude quant à l’issue du chemin. L’œuvre place alors le visiteur dans une sorte d’hésitation métaphysique par l’absence d’indication et d’utilité.
     

    À noter

    Visites commentées du parcours Micro-climat :
    Rendez-vous à l’Orangerie les dimanches 4 août et 7 septembre à 15h30.
    Tout public.
    Entrée libre.

    Publications

    Office du Tourisme de Marne et Gondoire
    Office de Tourisme de Marne et Gondoire
    2, rue du chemin de fer
    77400 Lagny -sur-Marne
    Tél. : 01 64 02 15 15
    Courriel : officedetourisme@marneetgondoire.fr

    Un site de la communauté d’Agglomération Marne & Gondoire

    http://www.marneetgondoire.fr/index.php?id=510

    StratisRéalisation