Parc culturel de Rentilly

Le parc et les arbres de Rentilly

Plan du parc de Rentilly

Plan du parc de Rentilly

Véritable poumon vert au cœur du territoire de Marne et Gondoire, le domaine de Rentilly accueille, aujourd’hui, le siège administratif de la Communauté d’Agglomération de Marne et Gondoire (CAMG). En 2006, ce parc prend un nouveau tournant avec la création du Parc culturel et l’ouverture, dans les communs réhabilités, de salles d’exposition, d’ateliers d’artistes, d’un espace des arts vivants et d’un centre de ressources documentaires. 
D’une superficie d’environ 54 hectares, le domaine de Rentilly se compose de trois espaces paysagers distincts : le parc à l’anglaise, la perspective à la française et la forêt. Au fil des siècles et des propriétaires du domaine, les visages du parc n’ont cessé d’évoluer.

Aujourd’hui, le Parc culturel en partenariat avec l’association Les Environn’hôtes organisent des visites du parc, afin de faire découvrir au public les arbres qui le composent. Un livret sur les arbres du parc, disponible au Centre de ressources documentaires, permet au promeneur de faire connaissance avec les différentes essences d’arbres présentes dans le parc. 

Livret sur les arbres du parc de Rentilly

Livret sur les arbres du parc de Rentilly

Le parc à l'anglaise

Propriétaire dès 1819 du domaine de Rentilly, le Consul général des Pays-Bas Isaac Thuret apporte de nombreux aménagements tant dans l’agencement du parc qu’au château. L’avenue principale qui permettait jusqu’alors d’accéder au château depuis l’entrée par la grille d’honneur disparaît. C’est la naissance du parc à l’anglaise. Des allées sablonneuses remplacent les grandes avenues et des arbres d’essences diverses, et souvent rares, sont plantés. Des promenades se dessinent peu à peu dans tout le parc qui garde une disposition en étoile tandis que de l’autre côté du château, on conserve une disposition très classique. 

Dès 1890, et ce jusqu’à la fin des années 1980, plusieurs générations de la famille Menier se succèdent à la tête du domaine. Alors que, précédemment, la végétation permettait de contempler la nature environnante, elle va se faire plus dense et refermer le parc sur lui-même. 

Les années 1980 voient un nouveau tournant dans l’histoire du parc de Rentilly. En effet, depuis 1976, le domaine de Rentilly est défini en zone urbanisable. Chargé de rééquilibrer la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, l’Etablissement Public d’Aménagement E.P.A.Marne voit dans le parc le moyen de réaliser de grands projets d’aménagement ; des travaux sont entrepris au début des années 1990 puis arrêtés en 1993, le domaine étant alors classé en zone protégée. Entre 2001 et 2004, la Communauté de Communes (puis d’Agglomération) de Marne et Gondoire procède au rachat d’une partie du domaine. C’est dans un souci permanent de conservation et de restauration du patrimoine que la CAMG met en œuvre un programme de restauration du domaine de Rentilly. En juillet 2003, le parc à l’anglaise fait l’objet de travaux : 850 arbres sont plantés (espèces ornementales principalement) et les cheminements sont réhabilités. 
 
 

La perspective à la française 

Située dans le prolongement du château, la perspective centrale est longue de 350 mètres et s’étend jusqu’au bassin de Diane.
La famille André, propriétaire de 1846 à 1890, est à l’origine des transformations les plus importantes de ce qui constitue aujourd’hui la perspective à la française. En effet, dès 1865, commence la construction de trois bassins en cascades, à l’arrière du château. Ces bassins sont réalisés dans un matériau très moderne pour l’époque : le béton aggloméré. De part et d’autre des bassins, est planté un double  alignement de tilleuls. Faisons un grand bond dans le temps pour nous retrouver en 2007, où débute, à l’initiative de la CAMG, une nouvelle phase de réhabilitation. Les travaux sont axés sur un important programme de plantations tout en conservant, autant que possible, les arbres existants. Il s’agit de rénover l’alignement des marronniers, dans le prolongement des bassins, en y ajoutant de nouveaux arbres de grande taille (des érables) ; il en est de même pour les alignements de tilleuls qui se voient étoffés de nouvelles plantations (54 centenaires étant conservés). Les travaux comprennent bien entendu la remise en état des chemins mais la part la plus importante de la réhabilitation concerne les bassins-miroirs, avec leur remise en eaux.

 La forêt 

D’une superficie d’une quinzaine d’hectares, la forêt se situe dans la partie ouest du domaine. Peu d’informations sur l’évolution de cette partie boisée nous sont parvenues. Nous savons tout de même qu’au cours du XXe siècle, elle fut le théâtre des chasses organisées par la famille Menier. La tempête de décembre 1999 ayant causé de nombreux dommages dans la forêt, les travaux de sécurisation s’avèrent très importants lorsque la CAMG acquiert le domaine, un tiers de la surface de la forêt ayant été dévasté. À l’automne 2004, une phase d’aménagement débute afin de dégager les allées et d’ouvrir la clairière. Une seconde phase, cette fois de plantation, a lieu lors de l’hiver 2005. Les clairières sont délimitées par des rangées de noisetiers, d’ifs, de houx et de troènes ; des essences forestières sont également plantées afin de remplacer les arbres abîmés par la tempête.

Parc culturel de Rentilly / Communauté d'Agglomération de Marne et Gondoire
Parc culturel de Rentilly
Domaine de Rentilly - 1 rue de l'Etang
Bussy Saint Martin - BP 29
77 607 Marne-la-Vallée Cedex 3
Tél. : 01 60 35 43 50
Courriel : parcculturelrentilly@marneetgondoire.fr

Un site de la communauté d’Agglomération Marne & Gondoire

http://www.marneetgondoire.fr/index.php?id=270

StratisRéalisation